Dernières nouvelles

Une histoire du Royaume-Uni de 1900 à nos jours

7 février 2014
Une histoire du Royaume-Uni de 1900 à nos jours

François-Charles Mougel publie:
Une histoire du Royaume-Uni de 1900 à nos jours

Originalité, puissance et continuité. Ces trois mots semblent suffire à résumer ce qui fait l’identité britannique : l’insularité, la langue, le nationalisme, la tradition ou la résistance aux révolutions et aux invasions. Autant de traits qui composent un portrait presque éternel, parfois critiqué, souvent idéalisé.

Mais pour fidèle qu’elle soit, cette image reflète-t-elle toute la spécificité d’Albion ? Entre unité nationale et revendications régionales, entre démocratie
et élitisme, entre impérialisme et décolonisation, entre modernité et passéisme, quel a été et quel est le vrai visage du Royaume-Uni, de Victoria à Elisabeth II ? Probablement plus un kaléidoscope qu’un cliché unique. Et, pour mieux l’observer, l’histoire est sans doute le meilleur guide.

Tel est le but de cet ouvrage qui retrace les étapes d’un parcours singulier ayant fait d’un empire planétaire une puissance moyenne mais toujours rayonnante, sans cesse capable de rebondir face aux défis et aux difficultés. C’est cette résilience constante qui a donné au destin britannique une réelle valeur d’exemplarité pour en faire, de 1900 à aujourd’hui, une référence et, souvent, un modèle.

François-Charles Mougel est Professeur émérite d’Histoire contemporaine à Sciences-Po Bordeaux
membre du CEMMC (Université de Bordeaux-Montaigne, Bordeaux III)
Co-responsable de l’axe Elites

L’Europe dans la construction politique et identitaire russe du XIXe siècle à nos jours

7 mai 2013
L’Europe dans la construction politique et identitaire russe du XIXe siècle à nos jours

Stéphanie Burgaud, Delphine Placidi-Frot (dir.), L’Europe dans la construction politique et identitaire russe du XIXe siècle à nos jours, éditions Rue d’Ulm, 2013, 187 p.

La politique extérieure russe est (re)devenue un objet majeur de préoccupation pour l’Europe au cours des dernières années, notamment depuis la guerre russo-géorgienne de l’été 2008. Les prises de parole d’« experts » se sont alors multipliées, souvent en dehors du champ universitaire. Les auteurs de cet ouvrage y ont vu la nécessité d’un dialogue renouvelé entre disciplines de sciences humaines et sociales. S’appuyant sur la richesse polysémique de la relation entre Russie et Europe, le livre met en relief, de manière diachronique, le rôle de l’Europe dans la construction politique et identitaire russe. On le constate dans la formation des stratégies, dans la prise des décisions, dans le rapport au monde des individus qui parfois forment réseaux. Des guerres napoléoniennes à nos jours, les auteurs traquent leur objet sur près de deux siècles, relativisant chemin faisant les interrogations d’actualité et redéfinissant à coup sûr les ruptures et les continuités de cette histoire.
Stéphanie BURGAUD est ancienne élève de l’ENS Ulm, docteur en histoire de l’université Paris 4 Sorbonne, professeur agrégé à l’IEP de Toulouse et chercheur au LaSSP (Laboratoire des sciences sociales du politique).
Delphine PLACIDI-FROT est professeur des universités en science politique à l’université de Poitiers et chercheuse au CECOJI (Centre d’études sur la coopération juridique internationale).

Voir le sommaire et/ou commander sur le site de l’éditeur

existe en version papier et en version numérique

La guerre inachevée. Afghanistan, 2001-2013

28 avril 2013
La guerre inachevée. Afghanistan, 2001-2013

 Jean-Charles Jauffret, LA GUERRE INACHEVEE. Afghanistan 2001 – 2013, éd. Autrement, 2013, 352 p. , 24 €  (nouvelle édition revue et augmentée)
(disponible aussi en e-book)

À la suite des élections américaines et en plein retrait des troupes occidentales d’Afghanistan, cette nouvelle édition revue et augmentée d’un ouvrage lauréat du prix du livre de Verdun en 2010 analyse l’un des plus grands conflits contemporains. Un remarquable essai d’histoire immédiate.
Depuis octobre 2001 dans les montagnes afghanes, uneguerre qui a mis du temps à direson nom perdure, rappelant parfois les précédents algérien ou vietnamien. S’il ne s’agissait, au début, que de détruire les camps d’entraînement d’Al-Qaida et de désarmerles talibans, le conflit a vite basculé dans une guerre sordide faite d’attentats-suicides,d’engins piégés, de crimes de guerre et d’incessants combats entre une coalitionsuréquipée mais dépassée par un ennemi insaisissable.
À la veille de leur retrait, qu’en est-il de l’engagement des forces françaises, de leur culturede guerre issue des vieilles recettes coloniales ?Terrain d’expérimentations tactiques et technologiques de tout ordre, cette « campagne d’Afghanistan » deviendra-t-elle celle quiaura vu la dernière génération du feu ?Quel type de narco-Etat la coalition laisse-t-ellederrière elle ? Quelles solutions auraient pu être mises en avant pour garantir l’avenir de ce pays où tout est désormais possible, del’espoir d’une vie meilleure au cauchemar du retourdes talibans ?
L’auteur aborde l’ensemble de ces questions en croisant les témoignages d’acteurs de cette guerre, et tire les conclusions qui s’imposent sur la pratique militaire occidentale et sur l’avenir de l’Afghanistan.

Jean-Charles Jauffret, professeur d’histoire à Sciences Po Aix, est spécialiste de l’histoire militaire coloniale et dirige le master « histoire militaire, défense, géostratégie » . Il est l’auteur de plusieurs ouvrages aux éditions Autrement : Des hommes et des femmes en guerre d’Algérie (direction d’ouvrage), Ces officiers qui ont dit non (2005), Soldats en Algérie (2000, nouvelle. éd. revue et augmentée, 2011)

A lire: un entretien

A l’occasion de la publication de La guerre inachevée. Afghanistan, 2001-2013 (Autrement), J-C Jauffret livre à Diploweb une synthèse de sa recherche sur cette page d’histoire immédiate. http://www.diploweb.com/Afghanistan-2001-2013-une-guerre.html
 

Une histoire des relations internationales

12 janvier 2013
Une histoire des relations internationales

François-Charles Mougel, professeur d’Histoire contemporaine à l’IEP de Bordeaux,  a le plaisir de vous annoncer la publication, le 9 Janvier 2013, de son dernier ouvrage:
Histoire des relations internationales. De la fin du XVIIIe siècle à l’aube du IIIe Millénaire, Paris, Ellipses, 2013,  480 p.
Cet ouvrage comprend quatre grandes parties :
- le questionnement de l’Ancien Régime et l’ébranlement révolutionnaires (1780-1815)
- le temps long de la paix, du progrès et de l’impérialisme (1815-1914)
- le “court” XXe siècle et ses bouleversements (1914-1991)
- la recherche d’un nouvel ordre mondial (depuis 1991)

Cet  essai “d’histoire globale” est décliné en dix chapitres assortis de tableaux, de cartes de documents, de bibliographies et de résumés en anglais

 Lire un Extrait du livre

 Consulter la Table des Matières

Site de l’éditeur

Les institutions européennes font leur histoire

4 novembre 2012
Les institutions européennes font leur histoire

Michel MANGENOT et Sylvain SCHIRMANN (dir.), Les institutions européennes font leur histoire. Regards croisés soixante ans après le traité de Paris, Peter Lang, Bruxelles, 2012. 274 p.
ISBN 978-90-5201-882-9
Quelles sont les raisons qui poussent les institutions européennes à faire écrire leur histoire ? Cet ouvrage rassemble pour la première fois tous les auteurs de ces histoires institutionnelles ainsi que leurs commanditaires. Prenant pour objet les enjeux de mémoire au sein des institutions européennes, il met au centre de l’analyse la pratique encore peu interrogée de l’autohistoire ou de la rétrospection institutionnelle. Au-delà du débat sur une forme d’historiographie officielle, les contributions entendent comprendre, dans une perspective comparative avec d’autres champs historiques, ce que signifie écrire l’histoire d’institutions pour elles-mêmes. En revenant sur les conditions méthodologiques de réalisation et, en particulier, sur le dialogue entre archives orales et écrites, elles révèlent une pluralité de pratiques et de rapports à l’histoire.

Feuille de présentation de l’éditeur (PDF)
Table des matières (PDF)
Extraits (PDF)

L’Empire des Français (1799-1815)

25 octobre 2012
L’Empire des Français (1799-1815)

Aurélien Lignereux, Histoire de la France contemporaine, t. I. L’Empire des Français (1799-1815), coll.   l’Univers historique, 2012,  432 pages.
Pour se distinguer d’une bibliographie pléthorique sur le Premier Empire, cet ouvrage peut faire valoir trois ambitions majeures : rassembler, renouveler, anticiper.
Rassembler : il manquait une grande synthèse suggestive qui ne se laissât pas prendre aux rets de la biographie anecdotique, de l’histoire événementielle ou du roman national, et saisisse le régime à la fois comme une république et une monarchie, en le replaçant dans le contexte postrévolutionnaire.
Renouveler : Aurélien Lignereux saisit les flux qui innervent ses diverses parties dans une perspective délibérément européenne, suivant les récentes recherches d’historiens anglo-saxons et italiens, sans cesser d’interroger le lien entre Napoléon et les 40 millions de Français embarqués dans l’aventure impériale.
Anticiper : il s’agit aussi de poser les fondements d’une histoire nouvelle qui prenne au sérieux l’idée impériale comme expérience, certes inachevée mais décisive dans les représentations collectives, de transmutation de la nation française en Empire, avec toutes les contradictions qu’implique la rencontre entre expansionnisme et universalisme.
Lire un extrait
 L’auteur: Ancien élève de l’ENS Ulm et agrégé d’histoire, maître de conférences à Sciences Po Grenoble, Aurélien Lignereux est notamment l’auteur de Servir Napoléon. Policiers et gendarmes dans les départements annexés. 1796-1814 (Champ Vallon, à paraître en 2012).

La dissertation d’histoire à Sciences po

25 octobre 2012
La dissertation d’histoire à Sciences po

Jacquot Thomas, Julien Elise, Thyss Luc, La dissertation d’histoire à Sciences po : méthode et exercices, Collection Optimum, Ellipses, 2012, 216 pages ISBN : 9782729873820
La dissertation d’histoire est une démarche intellectuelle en même temps qu’elle est un exercice universitaire aux règles bien établies : ce sont ces deux aspects qu’il faut comprendre et mettre en oeuvre pour fournir un travail conforme aux attentes de concours aussi sélectifs que ceux de Sciences Po. Pour une plus grande effi cacité, cet ouvrage se distingue des classiques recueils de corrigés en innovant sur le plan pédagogique. La première partie présente une méthodologie vraiment détaillée, qui sert de mode d’emploi de référence. La suite guide la mise en pratique de cette méthodologie à partir de sujets de concours. Chaque chapitre reprend précisément un aspect de la méthode : l’analyse du sujet et la problématisation, la construction du plan, l’argumentation au cours du développement, l’utilisation pertinente des connaissances, les transitions entre les éléments de la démonstration, la rédaction d’une bonne conclusion. Pour une véritable appropriation de ces savoir-faire, l’accompagnement se fonde sur des exercices nombreux, progressifs et autocorrigés, qui préparent la rédaction du devoir clôturant chaque chapitre. L’ouvrage s’adresse en priorité aux candidats aux différents concours de Sciences Po ; il sera également très utile aux élèves des classes préparatoires, aux étudiants en sciences humaines et aux élèves de terminale désireux de progresser dans leur maîtrise de la dissertation.
 Lire un Extrait du livre  Consulter la Table des Matières

Pompidou et l’Allemagne

2 octobre 2012
Pompidou et l’Allemagne

M. Sylvain SCHIRMANN, Conversations - Librairie Kléber Le 2 octobre 2012 À 18h30

Monsieur Sylvain SCHIRMANN, Professeur des Universités en Sciences Historiques et Directeur de l’IEP,
Présentera son dernier livre “Pompidou et l’Allemagne”,
mardi 2 octobre à 18h30 à la librairie Kléber à Strasbourg.
en savoir plus

Gilles Vergnon, Résistance dans le Vercors : Histoire et lieux de mémoire

2 septembre 2012
Gilles Vergnon, Résistance dans le Vercors : Histoire et lieux de mémoire


Gilles Vergnon, Résistance dans le Vercors : Histoire et lieux de mémoire, Glénat, 2012, 192 p.
Du futur Plan Montagnards concocté par Pierre Dalloz et Jean Prévost dès mars 1941 au départ des troupes allemandes début août 1944, Gilles Vergnon relate en trois actes cette période tragique de l’histoire durant laquelle la « forteresse » du Vercors fut l’un des bastions de la Résistance en France.Entre inquiétude et euphorie, attentes et actions, joies et peines, il fait partager le combat de ces hommes et ces femmes engagés pour la liberté. Le quatrième acte est consacré à l’après 1944 à la reconstruction et au devoir de mémoire, avec aujourd’hui une réelle préoccupation autour de la gestion de ce lourd héritage.Enfin, Gilles Vergnon conduit les visiteurs sur les différents lieux de mémoire : nécropole de Saint-Nizier, mémorial et musée de Vassieux, ruines de Valchevrière, mur des fusillés à La Chapelle, pas de l’Aiguille…
 

Liens

  • La Boite à Outils des Historiens La boite à outils propose une veille sur les instruments informatiques disponibles et utiles aux historiens.
  • Devenir historien-ne Méthodologie de la recherche et historiographie en master Histoire
  • Actualités de L'Histoire Ce blog rend compte de l’actualité en histoire sur la toile dans les domaines de la recherche, de l’enseignement et de la vulgarisation.
  • APHG Association française des professeurs d’histoire géographie, éditeur de la revue Historiens et Géographes
  • Mir@bel Mir@bel est une base de données qui, pour chaque revue recensée, indique où trouver en ligne le texte intégral des articles, les sommaires des numéros, les résumés des articles et les références bibliographiques.
  • Liberté pour l'Histoire Cette association a pour mission de faire reconnaître la dimension scientifique de la recherche historique et de défendre la liberté d’expression des historiens contre les interventions politiques et les pressions
  • Association française d'histoire économique L’objectif est de contribuer à la visibilité de l’histoire économique en facilitant les échanges intellectuels entre les chercheurs.
  • Comité franco-allemand des historiens Le but du CFAH, fondé en 1988, est l’encouragement de la recherche sur l’histoire des relations franco-allemandes, l’histoire du pays voisin ainsi que l’histoire comparée des deux pays aux XIXe et XXe siècles.

Carnets de recherche